Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 23:27

Deux romans à la suite, et deux ravissements.

Prodigieuses créatures, puis Le récital des anges. Deux romans qui se rencontrent, l'auteure, américaine ayant préféré vivre en Angleterre, nous raconte des histoires de femmes éclairées, des histoires d'émergence de la lumière. (La jeune fille à la perle...).

Prodigieuses créatures m'avait attirée à cause de son sujet, car je voulais l'offrir à ma fille, ma grande fille passionnée d'archéologie, d'histoires si anciennes qui éclairent l'aujourd'hui. Et voilà que dans Le récital des anges, j'y retrouve son prénom... Mais ça, c'est pour ma petite histoire. Toujours ramener à soi ce qui peut l'être...

à moins que l'on aime s'attacher à ses petits signes, des clignotants sur l'aujourd'hui, et les rencontres avec l'autrefois...

Tracy Chevalier s'intéresse à la Grande Histoire, tout en privilégiant le regard sur les "petites" gens qui en sont, les plus importantes.

Le récital des anges commence presque dans un cimetière, par la rencontre de deux familles aux tombes voisines... Les petites filles de  cinq ans deviendront amies, amies et rivales, et l'auteure nous mène rapidement sur les chemins de leur enfance, entre insouciance et drames qui verront basculer leur adolescence. Cela entre 1900 et 1910, après la mort d'une reine qui aura tant marqué une "époque".

Ces petites filles, l'une dont la mère semble absente à tout, l'autre qui semble encore plus confite dans les principes familaux que ses parents eux mêmes, et dont les pères ne sont pas plus capables l'un que l'autre de s'opposer au fond à l'émergence de personnalités féminines fortes, nous ramènent à tous ces détails de la vie qui font que l'on choisit un chemin ou un autre. Et puis il y a le fils du fossoyeur, seule figure masculine dont on perçoit profondément la sensibilité et la lucidité, ami, témoin discret, solidaire, aimant.

Le livre est raconté à travers les points de vue croisés des personnages, le désarroi de chacun y ayant la part belle, mais n'empêchant pas certaines de grandir.

C'est un beau livre sur l'humain. Et sur la terre... comme dans Prodigieuses créatures, où le sable et l'eau sont tout aussi présents, comme éléments protecteurs et terribles à la fois, la terre emporte et recouvre tout.

Si les livres peuvent rapprocher les gens... En voici deux qui s'attachent  à le faire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
<br /> Je ne connais pas du tout cet écrivain, mais tu donnes envie de lire ses romans. "Un beau livre sur l'humain. Et sur la terre", une piqûre de rappel en somme, cela aussi, c'est bien de nous le<br /> rappeler.<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog des Nains d'Orgue
  • : Un blog collectif par des amis qui n'ont pas leur langue dans la poche.
  • Contact

Profil : Qui Sommes-Nous

  • Les Nains d'Orgue
  • Le blog des nains d'orgue est fait par une bande d'amis citoyens de France et de l'Union européenne. C'est le journal de leurs humeurs, de leurs coups de cœur, de leurs fous rires sur l'actualité, la science, les livres, le cinéma, les balades, l

Recherche

Archives

Liens