Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 17:07

 

Les Ombres du Soir et les Hymnes à la Nuit

où "j'ai tellement rêvé d'avoir été"*.

 

Les Ombres du Soir, cette chanson figurant sur le dernier album d'Hubert Félix Thiéfaine (Supplément de mensonge), produit un effet bizarre sur moi chaque fois que je l'écoute, pour ainsi dire quotidiennement : elle déroule des paroles et un rythme  hypnotisants sur lesquels mes pensées s'envolent invariablement vers les Hymnes à la Nuit de Novalis, ce poète allemand du 18e siècle, déjà disparu à 29 ans, dont les poèmes en prose ou en rimes prenaient des accents hallucinés. Il y a fort à parier que si Novalis avait écrit ses poèmes aujourd'hui, il aurait été soupconné d'avoir commis ses poèmes sous l'influence de substances illicites.

 

 Mais voilà, Thiéfaine et Novalis ont cette particularité, dans leurs oeuvres respectives, de la folie contrôlée, du rêve et des hallucinations contrôlés.

 

Cependant, tandis que Novalis glorifie les forces nocturnes de la Nature qui transcendent son désespoir dans la figure du Christ , Thiéfaine s'y engage sans rien attendre d'autre que de se perdre et de plonger son désespoir dans les brumes féériques de laa Nuit. Mais leur motivation semble identique à l'origine: s'enfoncer au coeur-même de la Nuit et de sa noirceur tantôt limpide, tantôt brumeuse, non pas tant pour colmater la déchirure, que pour y nourrir le déchirement de leur condition humaine.

 

 

"Muß immer der Morgen wiederkommen? Endet nie des Irdischen Gewalt? unselige Geschäftigkeit verzehrt den himmlichen Anflug der Nacht. Wird nie der Liebe geheimes Opfer ewig brennen? Zugemessen ward dem Lichte seine Zeit; aber zeitlos und raumlos ist der Nacht Herrschaft."...

"Einst da ich bittre Tränen vergoß, da in Schmerz aufgelöst meine Hoffnung zerrann, und ich einsam stand am dürren Hügel, der in engen, dunklen Raum die Gestalt meines Lebens barg - einsam, wie noch kein Einsamer war, von unsäglicher Angst getrieben - kraftlos, nur ein Gedanken des Elends noch."  **

 

Toute la poésie de Novalis est une glorification de la Nuit salvatrice. Bien sûr, il n'est pas le seul à le faire: Eichendorff était également un maître du langage de la Nuit, du Clair de Lune. Mais si Novalis plonge profondément dans la noirceur nocturne d'un monde peuplé d'hallucinations,  celles-ci le font resurgir dans un monde intérieur transcendé par la foi dans le Christ. Les Hymnes à la Nuit accompagnent la misère et la splendeur du poète dans la fragilité de sa renaissance, voire de sa résurrection.

 

La Nuit et la forêt vont bien ensemble.  La lune caresse la brume. Certes, mais chez Thiéfaine, il reste avant tout la brume. Il revoit probablement celle des tranchées et des spectres des morts lumineux, comme il a vu pas mal de filles tomber souvent là-bas, du haut du pont, et faire semblant de se noyer en chevauchant leurs illusions***. Elle reste pour moi la plus belle phrase de cette chanson. La plus terrible aussi. D'une pathétique tendresse. 

 

Depuis des siècles... et ma mémoire.***    

 

* Extrait de la chanson de Thiéfaine: Petit Matin 4.10 Heure d'été

 

** Extrait des Hymnes à la Nuit (la traduction suivra bientôt...)

 

*** Extrait de la chanson Les Ombres du Soir

 

(J'aimerais tellement vous permettre de écouter la chanson Les Ombres du Soir, mais, hélàs, tous les liens Internet affichent un carré noir dans lequel on nous dit que les droits de diffusions ne sont pas délivrés dans certains pays comme par exemple en Allemagne.)

Partager cet article
Repost0

commentaires

X
En fait, cette chanson-poème, après bien des recherches, et grâce en grande partie à ma blonde (merci ma blonde !) fait bien sûr référence à la Vouivre... Je vous engage, comme moi, à lancer une<br /> recherche sur ce personnage légendaire jurassien (tiens, tiens...), et tout s'éclairera !
Répondre

Présentation

  • : Le blog des Nains d'Orgue
  • : Un blog collectif par des amis qui n'ont pas leur langue dans la poche.
  • Contact

Profil : Qui Sommes-Nous

  • Les Nains d'Orgue
  • Le blog des nains d'orgue est fait par une bande d'amis citoyens de France et de l'Union européenne. C'est le journal de leurs humeurs, de leurs coups de cœur, de leurs fous rires sur l'actualité, la science, les livres, le cinéma, les balades, l

Recherche

Archives

Liens