Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 08:40

De 1974 à 1982, Helmut Schmidt était Chancelier de la République fédérale d'Allemagne. Il est aujourd'hui, à 91 ans, le politicien préféré des Allemands. Sa compagne durant 68 ans, Loki Schmidt, qui vient de mourir à l'âge de 91 ans, a eu droit, à Hambourg, à des funérailles quasi-nationales et à des articles célébrant une botaniste à la forte personnalité, qui, tout en étant femme de chancelier, était enseignante et avait consacré très tôt sa vie à la protection de l'environnement. Le célèbre écrivain allemand Siegfried Lenz lui a consacré dans l'hebdomadaire DIE ZEIT un hommage magnifique. Et tous les regards se tournent vers le vieil homme désormais cloué sur un fauteuil roulant, maintenant que celle qui était "sa plus grande critique" l'a quitté. Que va-t-il advenir de lui dorénavant ? Sur ce sujet, Loki avait aussi son point-de vue: "Je pense que, lorsqu'on on est marié et que l'on s'est habitué l'un à l'autre depuis si longtemps, la vie ne procure plus autant de plaisirs. À moins que l'on ait encore quelque tâche importante à remplir pour la communauté. Je suis persuadée que cela peut pousser un être à continuer, même quand il est seul."

 

 

Malgré son grand âge, Helmut Schmidt est un homme actif : il écrit des livres, tient régulièrement des discours et est sollicité sur tous les sujets actuels de politique. Il donne son avis sans ambages, même s'il affirme que sa popularité est due au fait que les gens, dans les temps de frustration sociétale, ont tendance à se tourner  vers les anciens "aux cheveux blancs"  pour prendre leur avis, parce que "les anciens ont l'air si dignes" et qu'ils "ne dérangent plus personne en prenant telle ou telle décision", car, non, dit-il "je ne suis plus un politicien".

 

Mais sa -fausse?- modestie ne trompe personne: Avec Adenauer, Willy Brandt et, dans une moindre mesure Helmut Kohl (chute du Mur aidant et l'art d'être au bon endroit/dans la bonne fonction au bon moment), Helmut Schmidt a été l'un des responsables politiques les plus avisés, les plus réfléchis dans un pays coupé en deux par la guerre froide. Un chancelier aux nerfs d'acier et prêt à assumer des décisions risquées, ne serait-ce que pour sa carrière (en Allemagne, il est considéré comme normal qu'un politicien rende des comptes de ses actions devant le parlement).

 

L'avis de "l'ancien" chancelier est écouté et le vieil homme ne se prive pas de le donner.

 

Il ressort des ses entretiens quelques vérités toujours bonnes à dire et hélàs, une pointe de désillusion, voire de fatalisme sur la politique à courte vue pratiquée de nos jours par les politiciens. Helmut Schmidt, même s'il est féroce dans ses propos, est trop bien élevé pour employer des termes de non retour. Mais on peut les interpréter ainsi: les politiciens sont en droit d'avoir un "ego", mais, hélàs, il ne le mettent pas principalement ni entièrement au service de la communauté.

 

Il est donc instructif, voire amusant de lire les commentaires qu'il livre dans la partie de l'hebdomadaire Kinderzeit destinée aux enfants et aux jeunes. En fait, on devrait obliger les politiciens de tous bords à lire précisément cette partie du journal dans la catégorie : retour aux fondamentaux!

 

Un exemple s'impose. Je conseille aux lecteurs de lire une première fois ce qui suit et ensuite, de substituer le terme de président de la République française à celui de chancelier (allemand). Comme on dit en bon français : "y a pas photo!"

  

Kinderzeit: Le chancelier fédéral est-il la personne la plus puissante du pays?

 

Schmidt: Le  plus puissant ?  On ne peut pas dire cela: les 614 personnes siégeant au Bundestag (parlement) - les députés - sont plus puissants. Si parmi eux, 308 disent : je ne veux pas de cette loi, alors cette loi ne verra pas le jour. Il ressort de cette situation que le chancelier doit posséder une qualité importante: savoir faire des compromis. Cela veut dire qu'il doit se mettre d'accord avec d'autres, qu'il doit être capable de céder sur certains points.

 

Kinderzeit: Quelles sont les autres qualités que doit posséder un chancelier ?

 

Schmidt: On doit, par exemple, être capable de bien expliquer  ce que l'on veut, pour faire en sorte que cela soit compris par le plus grand nombre - même les choses qui paraissent fausses, on doit être capable de les entendre! Et puis il y a des vertus que tout citoyen devrait à vrai-dire posséder, mais qu'un politicien se doit de posséder tout particulièrement : on ne doit pas faire peser la faute sur les autres. On doit être courageux. On doit absolument dire ce que l'on pense - et non ce que l'on pense que les gens aimeraient entendre. Encore quelques points très pratiques : les politiciens doivent posséder au moins deux langues étrangères, afin de pouvoir s'entretenir avec les représentants d'autres pays. Surtout l'anglais, mais aussi l'espagnol, le russe et le chinois sont très importants."

 

J'ai eu beau relire, il a bien fallu que je me rende à l'évidence. Celui qui a symbolisé dans les années 70, avec Giscard d'Estaing, le "couple franco-allemand", n'a même pas mentionné le français comme langue conseillée! 

 

Qu'est-ce à dire? Le moteur franco-allemand aurait des ratés?...

Et puis, cher Monsieur Schmidt, je me demande pourquoi, dans nos entretiens, on ne vous entend jamais vous attarder sur la personne du président français pour lui tresser des louanges... 

Serait-ce qu'à 91 ans passés, vous pensiez ne plus avoir le temps de perdre votre temps et que vous vouliez vous consacrer - plus encore qu'auparavant - à l'essentiel?...

Mais ce doit être un "oubli", certainement... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Nains d'Orgue
  • : Un blog collectif par des amis qui n'ont pas leur langue dans la poche.
  • Contact

Profil : Qui Sommes-Nous

  • Les Nains d'Orgue
  • Le blog des nains d'orgue est fait par une bande d'amis citoyens de France et de l'Union européenne. C'est le journal de leurs humeurs, de leurs coups de cœur, de leurs fous rires sur l'actualité, la science, les livres, le cinéma, les balades, l

Recherche

Archives

Liens