Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 11:51
Puisque nous venons de celébrer la journée internationale de la femme, et pourquoi pas, des femmes, revenons sur la question des femmes en politique.

Ou doit-on plutôt dire : de "la femme" en politique ?

Il faut avouer que l'on a vite fait le tour. Elles ne sont pas nombreuses à être en charge du destin d'un pays.

Avant même qu'elles puissent se porter candidates, la question insidieuse de leur "compétence" est mise en avant. Il n'en n'avait pas été autrement non plus en Allemagne durant la campagne électorale précédant la première élection d'Angela Merkel à la chancellerie. Depuis, il reste tout-de-même quelques irréductibles pour réclamer des coups de poing sur la table et des déclarations tonitruantes à tort et à travers comme prétendues preuves de fermeté dans un monde impitoyable etc.

Angela n'en a cure. Elle laisse ces messieurs, comme c'est le cas en ce moment avec son ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, s'exciter un peu, mais il
y a fort à parier qu'elle ne continuera pas longtemps à contempler passivement les élucubrations du turbulant et souvent incontrôlable nouveau ministre des Affaires étrangères, notoirement connu pour ses déclarations intempestives (preuve qu'en Allemagne, les Ministres ont de la marge dans l'exercice de leurs fonctions - une liberté qui ferait pâlir d'envie notre ministre français des Affaires étrangères, M.Kouchner, s'il n'avait d'ores et déjà renoncé pour son ministère à toute indépendance).

En attendant, force est de constater que le cas d'Angela Merkel est singulier.

La chancelière qui, soit dit en passant est 
régulièrement  réélue la "femme la plus puissante de la planète", n'apparaît qu'à la quinzième place des politiciens les plus puissants (cf. un autre article du blog)...
....
Meunier, tu dors, ton moulin ton moulin va trop vite, meunier, tu dors, ton moulin ton moulin...
Je (me) reprends.

Nous avions déjà exposé sur ce blog "l'exception allemande" que représente Angela Merkel  "dans le monde machiste de la politique-people", dans lequel il apparaissait que notre président non seulement la sous-estimait en tant que politicienne, mais qu'également, il irritait fortement la chancelière par ses grandes tapes dans le dos et ses déclarations surprenantes sur les supposés "liens sacrés" unissant la France et l'Allemagne*.

À travers le cas d'Angela Merkel, il s'agissait d'examiner si une place pouvait exister pour les femmes en politique. La réponse était et reste : oui.

A. Merkel l'a prouvé, et pourtant, on ne peut pas dire que la situation ait changé depuis deux ans (date de l'article). Poutine n'est certes plus président et Medvedev prétend vouloir s'attaquer à la corruption en Russie, mais pour les autres, ils sont toujours là, après deux ans et une crise financière bien remplie.  Il était apparu alors que
la capacité d'Angela Merkel à «juger les autres mieux que les autres ne savent la juger constitue une des raisons principales de sa carrière ».

Et cela reste le cas. En l'espace de deux ans et puisqu'il existe notamment un "couple" franco-allemand plaisamment mis en avant par notre président à chaque occasion qui se présente, Angela Merkel a décidé de faire contre mauvaise fortune bon coeur.

Si ce n'était le problème de la bise...

(À suivre)


*Encore un discours sans doute pondu par un collaborateur peu au fait de la mentalité des Allemands et de leur méfiance envers l'usage des concepts fumeux et grandiloquents de ce genre en politique  - peut-on par ailleurs imaginer un débat sur l'identité nationale en Allemagne - à moins de l'appeler "identité fédérale", question qui tue la question? 



Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Nains d'Orgue
  • : Un blog collectif par des amis qui n'ont pas leur langue dans la poche.
  • Contact

Profil : Qui Sommes-Nous

  • Les Nains d'Orgue
  • Le blog des nains d'orgue est fait par une bande d'amis citoyens de France et de l'Union européenne. C'est le journal de leurs humeurs, de leurs coups de cœur, de leurs fous rires sur l'actualité, la science, les livres, le cinéma, les balades, l

Recherche

Archives

Liens