Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 21:26

Avant de nous aventurer dans la problématique (n’ayons pas peur des mots !) du dessin animalier, dans le cadre restreint, cependant, des guides d’identification, introduisons le sujet de façon légère.

Dessiner un animal actuel pour un ouvrage de terrain n’est pas chose facile : la distinction entre espèces proches peut être ardue et l’illustrateur devra être attentif à chaque détail. Aussi, quand, au détour d’un des 2 ou 300 dessins qu’il doit fournir en urgence, il tombe sur un animal bien connu, il ne se prive pas de relâcher son effort.
Prenons le paon bleu de l’Inde (Pavo cristatus). Pour moi un des plus beaux des oiseaux du monde, malgré le caractère banal qu’il prend dans les parcs et autres zoos pour le commun des mortels. Voir cet oiseau de plus de 2 m en plumage frais, dans une bonne lumière est toujours un spectacle féérique. On ne peut pas le confondre avec un autre volatile ; aussi, pourquoi se soucier de ses caractéristiques ?
Examinons-le rapidement...
La photo n°1 montre un mâle, la deuxième, une femelle, tous deux adultes. On remarquera les ailes bariolées aux rémiges primaires roux vif du conjoint quand sa belle en porte de brunâtres, éventuellement maculées de roux sombre.
Le jeune mâle, ressemble d’abord fort à la femelle, mais s’en distingue par son cou plus bleu et ses rémiges globalement plus claires. Elles seront ensuite encore plus rousses, mais tachetées de noir (photo n°3), associées à des marques blanchâtres sur le corps. Au fil des mues, le cou deviendra franchement bleu, le dessus des ailes blanches grossièrement barré de noir, les rémiges secondaires noir métallique aux reflets verts et bleus et les primaires rousses ; le dos portant  des plumes ornementales vertes finement striées de blanc. Enfin, des ocelles - près de 150 - parsèmeront sa traîne qui n’atteindra son plein développement qu’à partir de la cinquième année.

On est donc étonné de constater que J. H. Dick (1), dans un ouvrage fort officiel, affuble les ailes de la femelle de la couleur beige clair des rémiges du mâle du paon spicifère (Pavo muticus), le géant vert d’Asie du sud (image 4).
Plus gênant encore, K. Franklin commet la même bévue dans la récente monographie (donc un ouvrage spécifique) sur les gallinacés parue chez Helm, éditeur pourtant sérieux (2) (image 5). Mais c’est malheureusement pour mes oiseaux favoris, un ouvrage manifestement bouclé à la va-vite.
 L’auteur de ces lignes a vu bien pire, mais a revendu les bouquins concernés...
A fortiori, on peut trouver fort de café la peinture de (défaillante) mémoire que N. Arlott, artiste animalier réputé, exécute - c’est le terme qui convient - pour le joli guide des Oiseaux d’Afrique du Sud par ailleurs presqu’irréprochable cité en annexe 3 (scan 6). Le coq au dos rayé de roux orangé voit ses ocelles ravalées à de vagues taches indistinctes cachant des primaires oranges. L’illustrateur, pressé et transformé en oublieux tâcheron, omet l’aigrette de la poule au cou ramassé...

C’est en fait plus courant que l’on ne croit : si une monographie nécessite au moins un niveau de dessin compatible avec un ouvrage d’art, un “beau livre” comme on dit, et une minutie minimum, les encyclopédies, dictionnaires et guides plus ou moins “de poche” peuvent se contenter d’un barbouilleur et d’un dégré de précision digne de celui d’un enfant (bien souvent plus expressif, lui) puisque tant l’ornithologue averti que le profane ne jetteront qu’un regard distrait sur tous les oiseaux que l’on reconnaît au premier coup d’œil.
On me permettra de regretter cet état de fait...

A bientôt pour des réflexions plus techniques sur la pratique de cet art appliqué.

                                                        Le nain paléoiconornithophile.

Photos : le web.
(1) A pictorial guide to the birds of indian sub continent, 1983, Bombay Natural History Society.
(2) Pheasants, partridges and grouses, 2002, Helm.
(3) Birds of Southern Africa, 1993, Struik.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Nains d'Orgue
  • : Un blog collectif par des amis qui n'ont pas leur langue dans la poche.
  • Contact

Profil : Qui Sommes-Nous

  • Les Nains d'Orgue
  • Le blog des nains d'orgue est fait par une bande d'amis citoyens de France et de l'Union européenne. C'est le journal de leurs humeurs, de leurs coups de cœur, de leurs fous rires sur l'actualité, la science, les livres, le cinéma, les balades, l

Recherche

Archives

Liens